GR34, J13 – J16 : De Perros-Guirec à Carantec

J13: Perros Guirec – Bivouac face à l’île de Tanguy: 23km

Je retrouve avec grand plaisir Flo et Christelle à Perros. C’est le bonheur d’avoir un peu de compagnie pour quelques jours,

SAM_0531

La côte jusque Trégastel est typique de la côte de Granite Rose. Les blocs battus par la houle semblent parfois simplement posés les uns sur les autres.

Comme à notre adolescence où nous passions quelques WE à grimper en falaise avec Christelle, elle arrive le sac à dos remplit de bonnes choses à manger “Tu ne t’occupes de rien, je prévois les repas”… et comme à chaque fois avec Christelle c’est un vrai plaisir.

SAM_0554

Je fais la rencontre de Flo. Leur relation me semble être une joie quotidienne! Flo et Christelle s’entendent à merveille. J’ai l’impression d’avoir 2 adolescents complètement fan l’un de l’autre. Et c’est bien le cas…

SAM_0571

Cette journée fut joyeuse à souhait. Nous posons le bivouac à même le GR sous des pins face à l’île Tanguy.

SAM_0578

J14: du bivouac à Kérénoc par la côte puis Penvern par la route, sentier cotier jusque Bivouac à la Pointe de Bihit: 28km

Après Kérénoc, nous coupons le long de la côte et ne rentrons pas dans les terres le long du GR vers le centre de Télécommunication, nous faisons le tour de l’île Grande, où un land-art fait de galets blancs procurent une ambiance irréelle au lieu.

SAM_0585

Cherchons désespérément un commerce ouvert à Trébeurden. Mis à par un bar sur le port, tout est fermé. Nous ferons le plein d’eau au port et poseront la tente tout au bout de la pointe de Bihit. Il nous semble être sur la pointe du bout du monde… Flo et moi nous nous escrimons avec la canne à pêche… décidément nous sommes ridicules… ou bien il n’y a plus aucun poisson dans la mer. Par orgueil surement nous pencherons pour la deuxième hypothèse…

SAM_0591

J15: Pointe Bihit – Camping de Lannion: 16km

Pour ce dernier jour ensemble, nous remontons les 10km du Léguer vers Lannion. Nous y attendrons leur train au bar… ça commence à faire beaucoup une pause bar par jour…

SAM_0598

Je me pose au camping de Lannion. “Fermé le samedi”… bon bin on verra demain matin si il y a quelqu’un à l’accueil.

J16: train pour Morlaix, puis jusque Kerdanet par la route cotière – Pont de la corde par les terres – Bivouac à la Pointe St Jean: 31km

Finalement je bivouaquerai à l’oeil. Et prendrai enfin la première douche depuis 3 jours

En ce dimanche matin, alors que je replis la tente, un vieil homme ayant passé la nuit également sous tente vient à ma rencontre. Je découvre qu’il parcourt le Tro Breizh. 

Nous discutons du contenu et du poids de notre sac à dos. Il me fait remarque qu’il ne marche qu’en sandales et m’instruit des réglages fins de celles-ci. En plaisantant je lui demande s’il n’a pas trop froid aux pieds.

“Je n’ai jamais froid aux pieds. Dieu me réchauffe des pieds à la tête” (me dit-il en touchant la grosse croix qu’il porte autour du coup)

“Moi je fais le Tro Breizh pour marcher, c’est le meilleur moyen de perdre mon ventre”

“Mince alors, je me sauve, je vais être en retard pour la messe”…

Rencontre et personnage incroyable

Damien pense me rejoindre à Roscoff dans la semaine. Venant de faire la côte de Granit Rose, je n’ai aucune envie de me taper à nouveau le Léguier,  les falaises sans eaux de Plougasnou… et la pluie de ce matin me casse le moral.

Je craque et prend le train de Lannion à Morlaix.

Je sais, c’est moche…

J’arrive à Morlaix sous une pluie diluvienne… je monte jusque Locquénolé en suivant la route… pluie non stop.

Je m’enferme en écoutant, le mp3 dans les oreilles les conf de Michel Onfray à L’université Populaire de Caen.
Avant Carantec, je craque. Je trouve un abris bus le long d’une route de campagne isolée. Je m’y assoie et attend un long moment la fin de la pluie.

De Kerdanet au Pont de la Corde je passerai par les terres pour éviter la boucle de Carantec…

La région est vraiment agricole, d’un coté la mer, de l’autre les champs de choux ou d’artichauts, finit la lande

Je poserai le bivouac à la Pointe St Jean. J’accompagnerai ma soupe du soir d’un bouquet de persil plat glané dans le champs d’à côté.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: