GR34, J17 – J20: Trégonden à Keraval

J17: Pointe de St Jean – Bivouac pointe de an Holen: 36km

Le ciel est encore bien chargé ce matin. J’espère de pas subir à nouveau la pluie. A Troguérot, des enfants de primaires sont en cours de voile… C’est sympa de se dire qu’ici, à l’école, on apprend à naviguer.

Je remonte vers Roscoff. Finalement Damien aura annulé sa venue. J’irais donc jusque Brest sans plus de compagnie.

SAM_0691

Après Roscoff, la côte Nord sent bon les territoires isolés.

SAM_0712

Ca ne m’aidera pas plus à gérer le problème de l’accès à l’eau, mais au moins je serais plus au calme.

SAM_0715

Je traverse la baie entre Roscoff et l’Aber à pied à marée basse. C’est grisant de passer à marée basse sur le sable mouillé et surtout j’ai l’impression de gagner pas mal de temps et de distance.

SAM_0759

Je franchis le pont submersible de Kerbrat et me demande où poser la tente ce soir.

Je ferais le plein d’eau au port de Moguéric

Finalement je découvre les roches de la Pointe  de Tévenn Braz ou an Holen et décide de m’arrêter là.

SAM_0777

J18: An Holen – Traversée de l’Anse Kernic à marée basse à la Pointe de Meur, longé la côte, traversée de la grève de Goulven à marée basse jusque Kerurus – Camping à Brignogan Plage : 26km

Enfin la côte sauvage. Certes plus de grandes falaises mais de moins en moins de signe de civilisation.

SAM_0797

Je file plein Est le long de la côte. Plus de route, plus de maisons, plus de voitures.

Approchent les Abers de la côte nord. Un nouveau concept: un estuaire formée par la remontée de la mer dans la terre en suivant une rivière… ou comment se taper 30 bornes aller/retour alors qu’en une centaine de mètres tu aurais traversé…

Mais coup de bol, à mon arrivée à Porz Meur, c’est marrée basse. Je traverse l’Anse Kernic à pied, un sacré raccourcie.

SAM_0768

Encore mieux!  Je longe les dunes de Ker Emma et me rend compte que non seulement je suis pile dans le créneau de la marée basse mais que le coefficient de marée est énorme.

Je traverse toute la baie de Goulven pied nu ! Tout droit direction Kérurus: Seulement 2km à la place de 8km !SAM_0820

Je fais le ravitaillement à Brégognan et me pose au camping. Enfin une douche.

J19: Brignogan – Traversée à Tréssény à Marée basse – Traversée de la baie de Karéjou à marée basse – Bivouac pointe de Porz Guen: 36km

SAM_0795Aujourd’hui c’est le chemin des phares !

Il n’y a pas moyen de se tromper de chemin, c’est tout droit.

Je suis partit très tôt ce matin et je rattrape les kilomètres sur lesquels je me suis trainé les 10 premiers jours…

Nouveau coup de bol avec l’horaire de la marée, je traverse la baie de Tréssény à pied, 1km pieds nus me permet de shunter 8km à nouveau

Je me demande si je pourrais faire de même pour l’énorme Aber Wrach et l’Aber Benoit… mais ici j’ai de la chance, je marche sur du vrai sable, pas de vase du tout et le débit de la rivière est vraiment minime

Je traverse également la baie de Kéréjou. Je fais le plein d’eau à la base de voile et médite à où poser la tente ce soir…

J’avance jusque Porz Guen et je tombe à vue du phare de l’île Vierge. Je pose le camp près des roches pour me couper du vent.

SAM_0863

Je me fais une bonne séance d’étirement devant le soleil qui se couche plein Ouest dans la perspective du phare

SAM_0917

Ce soir les lumières sont magnifiques. Les couleurs changent minutes après minutes.

C’est l’exemple de moment que j’aimerai partager… alors je mitraille de mon appareil photo pour voler ces moments si éphémères.

cropped-sam_0933.jpg

J20: Porz Guen – à Lannilis – à St Pabu – Bivouac dans les dunes: 32km

Levé très tôt ce matin. Le ciel est légèrement couvert, mais par chance pas de pluie aujourd’hui…

cropped-sam_0799.jpg

Par contre pas moyen de couper court à l’Aber Wrach, trop d’eau, et de toute façon bien trop de vase…

Je pousse le vice à couper par Lannilis ou j’ai beoin de faire quelques courses et remplir les bouteilles de flotte. Je contourne St Pabu par les terres et me dirige vers les dunes loin des habitations.

Le coin est parfait pour le bivouac, rien en vu mis à part les lapins.

Le ciel m’offre un nouveau feu d’artifice pour le coucher de soleil… j’adore ces moments éphémères de contemplation entre les étirements, la soupe et le dodo…

543401_10151444479369278_1468411876_n

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: