Choisir et utiliser ses bâtons de marche

934893_10151917292034278_2084675707_n

Pourquoi randonner avec des bâtons de marche ?

 

62744_10150099034449278_5042226_n

Essayer des bâtons de marche durant de longues randos c’est à coup sûr les adopter pour la suite. Pour ma part, désormais, une rando sac sur le dos, ne s’imagine même plus sans bâtons de marche.

 

Un ou deux bâtons de marche ?

.

Marcher avec un seul bâton c’est un peu comme marcher avec une jambe plus courte que l’autre : la marche est dissymétrique, mis à part pour le forclore sur de petite balade, peu chargé, il n’y a selon moi que des inconvénients biomécanique. Comme je vous déconseille de porter votre sac même léger, d’une seule bretelle, sur une seule épaule. Prenez donc 2 bâtons ou pas du tout !

.

Quels sont les avantages ?

En répartissant les appuis et modifiant la posture de marche, les bâtons génèrent de nombreux avantages biomécaniques:

 

– Cela Soulage les articulations
Même en réduisant de manière infime le poids et les chocs, pas après pas, au final c’est énorme sur une rando de plusieurs heures. D’autant plus avec un sac lourd et dans les descentes.

– Plus d’équilibre et de stabilité donc diminue les chances de glisser, tomber et se blesser.
4 points d’appuis sont  plus efficaces que deux. A de nombreuses reprise, je suis passé à coté d’une belle glissade, rattrapée grâce aux appuis des bâtons – surtout dans les descentes où la plupart des accidents ont lieu.

– Franchir des obstacles.
C’est très utiles pour passer au dessus des rochers, de troncs d’arbres, mais également pour traverser des rivières, des passages boueux, neigeux, glacés… 4 appuis font vraiment la différence

– Réduit la fatigue musculaire du bas du corps
En faisant travailler le haut du corps, cela cela soulage les muscles des jambes. Cela se ressent particulièrement en montée pour les muscles, et pour les genoux en descente.

– Régule le rythme de marche et la respiration.
Avec des bâtons, on prend vite un rythme global, de mouvements et de respirations. La marche devient plus efficace et au final on est moins fatigué.

– Permet de marcher plus vite pour un même effort.

 

74879_10151444468069278_497461473_n

Permet de tester le terrain
On finit avec l’habitude par se servir des bâtons comme de ses mains: pour tester la stabilité des rochers, l’épaisseur de neige ou de boue, la profondeur de l’eau, pour repousser les branches.

–  Usages divers et variés.

Pour réaliser des abris,  repousser des animaux, à fabriquer une attelle

 

600889_10151917292579278_514892038_n

Quelques inconvénients

Utiliser des bâtons de marche ça s’apprend… vite certes, mais les premières sorties peuvent pour certain être un peu compliquées

.

La technique.

Il faut découvrir à quel rythme et comment déplacer les bras et poser le bâton avec le rythme de sa marche.

.

L’encombrement des mains.

Il faut parfois enlever ses bâtons pour pouvoir se servir de ses mains (lire une carte, grignoter, escalader…).

.

La manipulation.

Il faut adapter la taille des bâtons en fonction du profil du terrain (plat, montée ou descente). De même il faut parfois les ranger ou les sortir.

.

L’impact environnemental.

Utiliser des bâtons peut endommager la végétation, les rochers, le sol. Dans certains parc naturels, ils sont mêmes interdits.

Considérés comme une menace par les patous au travail de garde du troupeau.

Le bruit lors de l’utilisation, qui peut déranger d’autres randonneurs.  Utilisez des embouts !

291979_10150485917899278_66474300_n

Les clés pour choisir ses bâtons de randonnée

 

  • Le poids : entre poids et résistance

  • La longueur repliée doit être la plus courte possible.

  • La pointe : résistance et accroche

  • La poignée : légère, souple, elle doit permettre une bonne prise en main ; les poignées en liège (ou en liège-caoutchouc) offrent une meilleure évacuation de l’humidité que les poignées en plastique.

  • Les dragonnes doivent être confortables et facilement réglables.

  • Les rondelles : larges pour la neige, étroites pour la randonnée, et faciles à intervertir.

  • Le système de serrage : plus il est simple, moins il risque de casser avec le temps.

 

57944_10151444467719278_1426511528_n

 

Les astuces

 

1. LA TAILLE DES BATONS :

Choix de votre taille standard de bâtons, à plat :

Voici un petit tableau qui peut vous aider

Tableau de correspondance des tailles

(Votre taille -> Taille du baton)

Sur du plat, le réglage peut simplement se faire avec la technique suivante :

A l’arrêt, mains aux bâtons, les bras verticaux, avant-bras à l’horizontale, les coudes doivent être à angles droits.

.

Réglages en fonction du terrain :

63012_10150098990944278_8092273_n

En montée, en fonction de la pente, il faut parfois modifier le réglage de longueur, mais le mieux est d’avoir des bâtons possédant un grip en mousse prolongeant la poignée sur le tube, ce qui permet de changer rapidement la position des mains sur le bâtons

En descente, c’est l’inverse, vous aurez à rallonger ceux-ci. Attention, prenez l’habitude de retirer les dragons des poignets, cela vous évitera les soucis en cas de glissade ou de chute.

En devers, le bâton aval en main sur le poignée, le bâton amont sur le tube ou le grip.

 

 

.

.

2. ENTRETIEN :

Pour les modèles à serrage par rotation, il est important d’éliminer le dépôt blanchâtre sur les sections en aluminium dû à l’oxydation. Ces précautions éviteront que le bâton ne coulisse pendant la marche, assurant ainsi votre sécurité.

Pour les modèles à serrage par “clip”, pensez à resserrer la vis !

De la poussière tant à s’introduire dans ceux-ci, avec l’humidité, elle se fixe dans le tube et peut à la longue diminuer le glissement des tubes l’un dans l’autre. D’où :

Desserrez vos bâtons après usage

Séchez les biens en les essuyant

N’appliquez pas d’huile ou de dégrippant

.

199869_10151444462774278_516477038_n

.

3. QUE CHOISIR ?

clipLes clips de serrage rapides !

 A choisir entre le système à vis et celui-ci c’est de loin mon préféré !

Non seulement cela va très vite mais de qui plus est, pas besoin de forcer comme une brute pour serrer ou desserrer. Et surtout, moins de risques de voir le bâton se raccourcir sans prévenir, lors d’un appui un peu brutal ou lors d’une glissade.

C’est donc un très bon système pour les fortes pentes, les variations de topologie et les descentes avec un sac chargé.

.

61424_10151444333939278_2084799351_n

.

 

.

Les poignées

250103_10151444327264278_480690778_nIl existe de nombreux matériaux et formes pour les poignées.

Je recommande de loin les poignées en liège qui limitent la sudation et les frottements. Si vous les choisissez en mousse, essayez les pour trouver le modèle qui sied le plus à votre main. Les plastiques durs ont tendance à user les mains, faire des ampoules, glisser avec la transpiration.

Les dragonnes

Pensez à bien régler la longueur des dragonnes.
Ils ne sont pas là pour ne pas perdre les bâtons mais pour répartir le poids sur les poignets et avoir une meilleur tenue de bâtons. Cela réduira les frottements de vos mains sur les poignées.

Un petit conseil: passez les mains “par dessous”, pour venir reposer la paume de la main sur les dragonnes avant de saisir la poignée. Je trouve l’appui plus confortable et le bâton plus maniable.

 

.

 

 

Les embouts

Evitez de garder les rondelles d’hiver en été… c’est un peu comme garder les pare-battage en pleine mer quand on fait de la voile, ou le plastique de protection sur l’écran de sa montre…

Cependant, la petite rondelle permet de réduire le risque de coincer le bâton entre des pierres et de casser le bâton.

Si vous ne supportez plus le bruit du “Tic-Tic” des pointes sur les sols durs, je suis fan des embouts en plastiques… Attention à les retirer lors des passages sur les sols spongieux ou broussailleux, au risque de les y perdre sans même s’en rendre compte.

.

.

Pour aller plus loin, je vous recommande de visiter le site de François: “Randonner Malin” et son article très complet sur les caractéristiques techniques des différents types de bâtons de rando: http://www.randonner-malin.com/bien-choisir-ses-batons-de-marche/

.

.

.Frendo-Noir-gris

http://frendo.fr/

Bâtons Frendo – Meije

Frendo, concepteur français de matériel de montagne, d’escalade et de bivouac a la générosité de soutenir mon projet en m’offrant une paire de leur dernier modèle de bâtons de randonnée, le Frendo – Meije 3983m. Merci beaucoup à cette entreprise

meije

Advertisements

One thought on “Choisir et utiliser ses bâtons de marche

  1. Pingback: Prepa Sommaire | Te Araroa Super-Tramp

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: