Gear / Matériel n°2 : Le sac à dos

gaston_lagaffe_04_1024x768

Comme l’escargot porte sa maison sur son dos…

Mais contrairement à lui, tout faire pour ne pas en baver !

 

Pour la traversée des Pyrénées, comme pour celle des Alpes, j’avais pour sac à dos un Forclaz de chez D4… avec un système de portage “Symbium”, qui colle vraiment aux mouvements du dos.

This slideshow requires JavaScript.

Ce modèle n’existant plus, voici les infos que j’ai pu trouver: 2,4 Kg pour un volume 65 L + 15L extra en ouvrant une fermeture éclair. Pas de poches accessibles durant la marche, pas de rabas supérieurs, mais une grande fermeture éclair sur le devant.

Retour d’expérience:

Quelque soit le volume du sac, on a de toute façon tendance à le remplir quoi qu’il arrive… et pour ces 2 premières expériences, je portais lourds: matériel de milieu de gamme, volumineux, lourd, voire item inutiles (qu’on retrouve dans le sac à dos, tous les jours, à la même place là où on les a mis le tout premier jour) ou pas adapté.

Le système de portage est le plus important: il faut que le poids repose au maximum sur les hanches et non les épaules. Une fois sur le dos il doit alors se faire oublier. De même que limiter les points de charge et les frottements.

Ce sac était limite petit pour le volume que j’emportais, plus rarement plus de 4 jours de vivres. On voit d’ailleurs la tente et la veste placées à l’extérieur du sac. Le portage n’était pas toujours confortable. La fermeture éclair intégrale en milieu de sac, bien que pratique m’a fait flipper le jour où le “bitoniot” qu’on saisi pour ouvrir ou fermé à cassé. Un petit bricolage maison a suffi, mais j’ai toujours eut le stress de voir la fermeture bloquée ou péter…

169_001

La résistance des coutures, ne serait-ce qu’aux épaules (et surtout celle qui permet le chargement… pour moi à droite, quand je lance le sac sur le’ dos pour le charger) m’a semblé un peu light.

 

Du coup pour deuxième sac, qui m’a permi de faire le tour de Bretagne durant un mois, ou le tour des Ecrins en autonomie complète, j’ai ensuite investi dans un Tatonka Bison

This slideshow requires JavaScript.

Enorme sac de Portage à l’épreuve de tout: Spécialement conçu pour les charges lourdes, hyperésistant…

Volume de 90L … mais poids à vide de 4,1 kg !!!

Alors dans un sens ce fut un vrai bonheur: robustesse indubitable, volume énorme… tout y rentre… 8 jours de vivre… et surtout tout ce qui te sert à rien, qui prend de la place et fait peser le sac encore plus lourd…

Mais alors quel confort au portage, même comme une mule, une fois sur le dos, je ne le sens plus, tout repose sur les hanches, les systèmes de réglage et de serrage sont parfait, accès latéral à la bouteille d’eau, même chargé, rabat de grande taille, ouverture sur le devant en béton armé, poignée sur le dessus, sur le devant et en bas au top pour trainer, lever, porter, jeter le sac sur les épaules…

 

Mon sac à dos pour le Te Araroa

Si la robustesse et le confort furent mes critères de choix, j’ai longtemps hésité à reprendre ce sac pour le Te Araroa… et puis mes priorités ont changé. Je porterai moins lourds que lors de mes précédentes randos, je vois à la baisse le poids, le volume, le nombre de ce que porterais…

De là je devais aussi prendre la décision de porter moins gros comme sac et donc en ayant un volume moindre, mettre moins dans le sac à dos, et moins lourds…. mais plus malin…

Ce fut mon dernier choix, si il m’a fallut quelque temps pour passer de la tente de 2kg à l’abrit mix tarp/tente de 680g … Mais dans cette cohérence, avec mes nouveaux objectifs de légèreté et de pertinence dans le choix de mon matos,

Me voici donc partit pour cette future aventure avec le

Hyperlite Mountain Gear 4400 Windrider Pack

logo

http://www.hyperlitemountaingear.com

 

For the extreme long adventures with no re-supply, or the extended winter hikes,

 At 992 g, 70 liters of internal volume and with a maximum weight carrying capacity of 27kg.

Constructed from our more durable Cuben/150d Poly hybrid-fabric

The pack includes a roll-top closure, Y-strap top compression, four side compression straps, an internal mesh hydration sleeve, hydration port, removable internal aluminum stays, sternum strap, and three external mesh pockets for added volume and for drying damp gear as you hike.

All new 2014 HMG technologies and improvements are also integrated into this model including fully sealed side seams for improved water resistance, a double-reinforced 150d pack bottom, additional back panel frame sheet to allow heavier weight carrying capacity, re-designed hip-belt pockets for improved utility, and extended hip-belt length for better wrap around support and improved weight transfer capability from the shoulders to the hips.

A rain cover is not required, however we do highly recommend Cuben fiber stuff sacks to compartmentalize your gear and provide an added layer of water resistant security.

This slideshow requires JavaScript.

Volume: 70L Weight: 920g (medium) Load: 15-25kg. Max. 27kg

Material: double reinforced 150D black Cuben Hybrid Nylon base and white 50D Cuben Hybrid Nylon body.

Configuration:

  • Extra long roll top closure for flexible volume
  • 3 big interior mesh pockets (+ 10L outside)
  • 5 compression straps (4 side, one Y-Top)
  • 2 removable, shaped aluminium stays
  • Back panel frame/sheet
  • Internal mesh hydration sleeve, hydration port
  • Cushioned shoulder straps and hip belts, padded lumbar support
  • Re-designed hip-belt pockets
  • Sternum strap

 

commandé auprès de Hikelight.com pour 345$ soit 260 euros,

avec d’autres articles Ultralight … mais ça c’est pour un autre article à venir…

 

Soit un sac de 70L + tente + duvet + tapis de sol aux alentours de 3kg !

 

 

Advertisements

4 thoughts on “Gear / Matériel n°2 : Le sac à dos

  1. Pingback: Prepa Sommaire | Te Araroa Super-Tramp

  2. Bonjour Loic,

    Que penses-tu du choix de ton sac à dos maintenant que tu as fini Te Araroa? Tu n’as pas eu mal au dos? Penses-tu qu’un sac à dos de 70 litres soit absolument nécessaire pour Te Araroa? 50 litres pourraient-ils suffire?

    • J’ai adoré mon sac à dos:

      Le système “sac à patates” permet de moduler le volume, qui peut varier en fait pas mal en fonction du nombre de jour de bouffe que tu as dans le sac…
      J’avais un peu peur du manque de confort du fait de l’absence de rembourage au niveau des hanches et des bretelles mais en fait il était super
      Enfin je pense que 50L peuvent suffirent… le piège c’est que plus tu as de place et plus tu charges

      Si c’était à refaire je reprendrais exactement le même sac à dos.

      Au niveau du matos, ce que je tenterai de faire pour la prochaine aventure c’est de réduire encore le poids, je suis sûr que c’est complétement possible de n’avoir que 8kg sur le dos (hors 1-2 L d’eau et hors bouffe). Moins tu portes et plus tu profites/marches/avances.

      Je n’ai jamais eut mal au dos, ni ailleurs d’ailleurs

      • Merci pour ton retour!
        J’ai déjà un sac à dos d’environ 50 litres de chez Fjäll Räven qui pèse environ deux kilos mais j’ai un peu peur que cela ne soit pas suffisant. J’essaye d’investir dans du matériel de qualité et léger mais malgré cela, avec la nourriture à emporter sur certaines étapes, j’ai un peu peur que 50l fassent un peu léger! De toute façon, je vais déjà acheter tout mon matos pour voir ce que ça donne dans un sac de 50l et si ça fait vraiment petit, je passerai peut-être à 70l. Merci de ta réponse!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: