Gear / Matériel n°3: les vêtements… la garde robe

Pour ma première grande randonnée à travers les Pyrénées ce pour lequel j’ai le plus souffert fut : LA PLUIE !

La première journée de pluie, on morfle, la seconde qui suit on souffre, la troisième d’affilé, on pleure et on décide d’arrêter….

Tout ça à la limite pluie/neige avec des vêtements totalement inadaptés…

Voir les Articles : 

GR10, J16 – J20: Barèges à Montauban de Luchon et GR10, J26 à J30: Cabane de l’Artigues à Merens-les-Vals

Retour d’expériences

GR10: Traversée des Pyrénées

Je n’avais strictement aucun vêtement “technique” à cette époque

2 t-shirts à manches courtes en synthétique + 1 à manches longues, une polaire en synthétique, un pantalon convertible en short… et une cape de pluie… enfin un de ces trucs en plastique qui n’a de “pluie” que le nom et qui au bout de 30min à 1h sous la pluie laisse totalement passer l’eau… et un énorme manteau, contre le froid, pas du tout imperméable

J’étais donc trempé jusqu’aux os, des pieds à la tête, puisque tout passait à travers la cape, trempait le manteau, puis la polaire, ou dégoulinais sur le pantalon qui lui aussi s’imbibaient, jusqu’à laisser écouler le trop-plein dans les chaussettes et les chaussures, qui comme tout le reste faisait “floc-floc”‘

J’ai tellement souffert de l’humidité et du froid que j’ai failli stopper les Pyrénées…

This slideshow requires JavaScript.

Bilan:

  • Les vêtements synthétiques sèchent vite. Il faut bannir le coton !
  • 2 T-shirt, 2 paires de chaussettes suffisent… elles se lavent au bivouac le soir, sèchent sur le sac le lendemain… allez, si vraiment vous savez que vous allez prendre l’eau, pourquoi pas une 3ieme paire de secours mais on peut s’en passer

39565_10150099026279278_8044206_n

  • Oubliez les sous-vêtements ! Quels qu’ils soient, les élastiques, coutures etc… provoquent des irritations par frottement, ça va vous arriver en quelques jours, voire en quelques heures en fonction du sous-vêtement et de la personne… suivez mon conseil… sous le short ou le pantalon: A POIL !
  • Qui dit cape de pluie, ne dit pas imperméable… Nooonnn??? Bin si !
  • Rien ne sert d’avoir un manteau énorme pour avoir chaud, superposez plutot les couches
  • Une paire de gant imperméable peut être pas mal aussi…

GR5: Traversée des Alpes

Tellement horrifié de revivre le calvaire de l’année passée, que cette fois j’avais trouvé une super cape de pluie (il persiste le bougre) aluminisée et VRAIMENT IMPERMEABLE de chez Ferrino avec sur-pantalon de pluie  et comme veste, j’avais pris ce que j’avais de mieux comme Hardshell/softshell/manteau/whatever…. ma veste de quart de voile… le genre de veste Gore-Tex avec laquelle vous pouvez fumer sous la douche, prendre des paquets de mer toute la nuit… bref LA veste… pas du tout faite pour la montagne, mais parfaite contre la pluie.

This slideshow requires JavaScript.

Bilan:

  • Le surpantalon est vraiment imperméable mais tient déjà chaud à lui seul… ne rien porter en dessous… Hors température froide (remarque dans les montagnes on est vite à la limite pluie/neige…) je me demande si avoir les jambes mouillées n’est pas un moindre problème… je l’ai porté dans le sac à dos durant 4 semaines mais ne l’ai enfilé que 2 ou 3h…
  • La cape de pluie… vraiment imperméable ! change la vie… mais c’est chiant à enfiler, enlever… car dès qu’il ne pleut plus, on y meurt de chaud… et puis je ne vous parle pas de la prise au vent, la cape de super-man derrière, sur le coté, devant, en fonction du sens du vent… I BELIEIVE I CAN FLY !!!
    Finalemement j’ai porté la cape de pluie une après midi sur les 4 semaines, pour le reste je n’avais que la veste… imperméable elle aussi
  • La veste de quart… ou Hardshell de marine: QUE DU BONHEUR….. juste un peu volumineux quoi…

GR34 et GR54, Tour de Bretagne, Tour des Ecrins:

304397_10151455941059278_1587020305_n

plus de cape de pluie ! Juste la bonne veste imperméable de voile (oui… elle m’avait coûté un bras, je l’amorti au maximum, je l’ai avec moi pour toute mes sortie montagne ou nature) et le pantalon de pluie au besoin…

Finalement j’ai très peu porté le surpantalon encore une fois, je me demande si un simple pantalon coupe vent très léger suffirait, quoi que je me demande si les jambes à l’air c’est pas mal non plus, ou un pantalon de rando en synthétique serait parfait

J’ai gardé les 3 paires de T-shirt et chaussettes en synthétique, la polaire volumineuse et le “Damart” (haut et bas) pour le soir

Mais je commence à me demander si je n’en porte pas trop et si ces mêmes items n’existent pas dans une gamme plus “technique”, c’est à dire plus performant, moins volumineux et plus léger…

Mes vêtements pour le Te Araroa:

Le concept: le moins possible, le moins volumineux possible, le moins lourd possible.

Le climat: pour l’île du nord ça sera des températures douces, mais de la pluie, voire beaucoup, et pourquoi pas du vent. Pour l’île du sud, montagneuses, les risques des montagnes… c’est à dire pluie, vent, froid…

Donc:

Hardshell : pour se couper de la pluie

zoom_635fc4f8f30f401da066ea83c832cb22

Veste Forclaz 400 Rain: 610g

Imperméabilité: Tissu 3 couches membrané NOVADRY (10 000 mm). 100% des coutures et zips étanches.
Respirabilité: Membrane hydrophile NOVADRY (RET=6) –  limite la condensation dans le vêtement.
Ventilation: Zips de ventilation sous les bras – facilitent l’évacuation de la transpiration.
Liberté de mouvement: Tissu extensible


Softshell: pour se couper du vent et tenir chaud

big_2c9d434b29eb45a299de3925ef3ea6c2

Softshell Randonnée  Bionnassay 500 … 630g

83% polyester, 10% polyuréthanne, 7% élasthanne.

Intérieur en fibre polaire, capuche enveloppante et manchons passe-pouce.
Coupe vent: Membrane coupe vent intégrale pour un maximum de protection.
Respirabilité:  Zips de ventilation sous les bras : facilitent l’évacuation de la transpiration.

Liberté de mouvement:  Tissu extensible et coudes préformés


Concept des sous-couches pour gérer ensuite la température, au besoin, en fonction des conditions:

T-shirt synthétique

Attention aux textiles High-tech… regardez la robustesse de la chose… et franchement allons au plus simple

Attention bis: où se trouvent les coutures? Sur les trapèzes, les omoplates, le dos? NO WAY, trop de frottements avec le sac à dos… irritations, points noirs/blancs/rouges, kystes sébacés etc…. surtout que pour ma part, depuis mon accident aux Antilles, j’ai de belles cicatrices sur les trapèzes, d’omoplate et le long de la colonne… avec non seulement une peau fragilisée mais aussi des pores autour des cicatrices prédisposé à l’inflammation… donc O coutures à ces endroits


Doudoune en duvet Ultra-légère et Ultra compressible: pour les grands froids

zoom_400PX_mediacom_828914_20131110125635915

Veste Inuit Down XLIGHT :  seulementbig_800PX_mediacom_828921_20131106141915209 274g

Isolation thermique: 90% duvet / 10% plumettes.

Garnissage: 102,72g en Taille L
Légèreté. Vêtement Fond de sac

Catégorie de veste la plus chaude,  meilleur rapport chaleur / légèreté grâce au gonflant des plumes, plus durable que les matières synthétiques. Une protection ultra efficace contre le froid.


Polaires pour le jour, ou le soir

zoom_573e761fe31d4eac9d2f0927eb6e1a51

Polaire stretch randonnée Bionnassay 700 : 400g

Isolation thermique: -> Chaude: polaire 230g/m2.
Respirabilité: Structure petits carreaux ->  évacue l’humidité; excellente respirabilité
Tissu entièrement Stretch (9% d’elasthanne)

Composition: 91% POLYESTER (PES), 9% ELASTHANE


Pantalon : pour les jour des frais, de vent ou de trop grosse pluie

big_ea1594da7063452d94b080318fec3980Pantalon randonnée Bionnassay 900

(que j’utilise au quotidien lors de mes sorties nature)

Liberté de mouvement: Tissu bi-extensible, genoux préformés, ceinture élastique
Rapidité de séchage: Tissu synthétique->  l’évacuation de l’humidité et le séchage rapide
Coupe vent: Tissage serré -> protection contre le vent.
Déperlance: Traitement de surface -> évite à l’eau de pénétrer dans le tissu.
Résistance à l’abrasion: Renforts bas de jambe. Empiècements genoux et fesses

Shorts: pour tous les autres jours

big_2027b8d6fd4140719f0187e8fc5bbd90big_45929c78c0cc4f7aa3850b8c0fe40ffb 1 ou 2 Shorts de running très léger:

  • 100% polyester
  • capacité à diffuser la transpiration vers l’extérieur
  • coutures plates et son slip intégré -> éviter les irritations liées au frottement

On devrait donc avoisiner les 3kg-3,5kg à vue d’oeil… en ajoutant les gants, le bonnet, les lunettes de soleil, la casquettes et les chaussettes non…

Ce qui nous fait donc environ:

Sac à dos + tente + duvet + tapis de sol + vêtements autour de 6Kg – 6,5Kg

Advertisements

3 thoughts on “Gear / Matériel n°3: les vêtements… la garde robe

  1. J’ai tout utilisé et rien n’est resté en fond de sac.

    Sur les 5 mois, j’ai eut: des journées de pluie sans discontinue, des journées de vent de tempête, des journée où ça avait gelé la nuit, des journée où il faisait chaud à crever et des journées sous la neige.

    Tout m’a été utile et je n’ai manqué de rien de plus

  2. Pingback: Prepa Sommaire | Te Araroa Super-Tramp

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: