Demandez le programme

Hoplà, ça y est, on est à 7 jours !

Décollage de Charles de Gaulle lundi 6 octobre à 21h10, 11h de vol, 4h escale à Hong-Kong, à nouveau 12h de vol.
Arrivée à Auckland le 8 octobre à 11h.

Mission: Passer la douane
du coup nécessité de bien avoir nettoyé les chaussures, la tente, les bâtons de marche. Ils sont pointilleux avec le matos de rando contre les risques biologiques pour la faune et la flore.

Mission n°2: Acheter un puce de téléphone et un forfait prépayé.YHA NZ 72dpi full colour

Retirer des tûnes, puis direction le centre ville. Chambre réservée à l’auberge de jeunesse du centre ville.

 

 

 

 

Mission n°3: faire les courses de ravitaillement et faire le colis de poste restante à déposer à la poste avant de m’endormir…

car j’aurais physiologiquement 12h de décalage horaire

Départ par un Bus Intercity d’Auckland pour Kaitaia, le lendemain matin, 9 Octobre à 7h45.

Arrivée à Kaitaia à 14h, si pas eut le temps de faire le ravitaillement et/ou la poste restante avant de m’endormir la veille, alors ça se fera là.

sand-safaris-brochure-map

Northland5_300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bbh-logo-web

Nuit au Backpacker Hostel de Kaitaia: BBH – Mainstreet Lodge

 

 

 

 

Départ pour Cape Reinga le 10 octobre vers 9h par un bus de Sand Safaris. Arrivée au Cap en début d’après midi.

 

 

header

 

Cape-Reinga---lighthouse

Et Banzaï, c’est partit pour la première partie de l’aventure: 100km de sable et de dunes sur la 90 Miles Beach. On va dire environ 4 jours de marche avant d’arriver à Ahipara vers le 14 octobre, à plus ou moins un jour…

90-mile-beach-med-e1372979022212

Là soit trouver sur place de quoi faire des provisions, soit faire un coup de stop pour retrouver un shop digne de ce nom à Kaitaia. Du coup surement une nuit au camping à Ahipara, ou 2 en fonction du timing, de l’état du corps et de la météo. Histoire de se refaire un peu avant de prendre plein Est, pour une bonne semaine sans civilisation dans la forêt… et quelle forêt: sub-trapical le climat… bref de la belle forêt bien denseforest

Place à la bouillasse, les pieds dans la boue, les quelques rivières à traverser ou à remonter. Après les 100km de sable qui mettront le corps à l’épreuve, qu’il y ait eut du (trop de) soleil, du vent (de malade), de la pluie (pleine face) ou pas lors de ces kilomètres de désert de sable, ces 120km en forêt dense vont éprouver le mental encore plus que le physique

L’arrivée à Kerikeri, prochain ravitaillement, première poste restante vers le 22 octobre (à plus ou moins 2 jours)  sera salvateur.

tramping4

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: