La fin du chemin mais pas de l’aventure

J’ai traversé la Nouvelle Zélande a pieds,

en solo et en autonomie, 100 jours de marche

plus de 3000km sur le Te Araroa Trail

10425128_443918875759731_6091785506830464213_n

Je suis a Invercargill.

Officiellement j’ai fait plus de 3000km.

Dans les faits j’en ai fait un bon paquet de plus d’avoir ajouté quelques détours sympathiques.

 

Officiellement, il me reste environ 30km pour rejoindre Bluff, avec en cadeau plus de 20km le long d’une sorte d’autoroute, sans piste cyclable attenante, sans passage protégé pour piétons, tout ca sûrement sous la pluie battante demain… tout ca pour…. pour quoi en fait?

Ha oui, pour aller prendre la photo finish sous le panneau “bluff”…

Jusqu’à lors, j’ai toujours été au bout des choses. Si j’avais dit que je le ferais, j’allais au bout, sans laisser tomber, sans abandonner en court de route. Mais devinez quoi…

Je crois que je ne ferais pas les tout derniers kilomètres de ce parcours.

 

Bien que je n’ai aucunement a me justifier, ni auprès de moi, ni auprès de qui que ce soit, je me permets de vous écrire pourquoi, non pas comme justification, mais pour partager avec vous un sentiment tout nouveau.

Dans l’aventure d’aller du point A au point B… l’important, la chose essentielle en somme, ce n’est pas d’arriver au point B… c’est le chemin a parcourir entre ces deux points. Particulièrement sur le Te Araroa, l’important ce n’est pas la photo collector de la fin après 20km dangereuse en bord de route a grande vitesse. L’important c’est les 4 derniers mois de marche, les plus de 3000km, 3054km exactement ou en fait on s’en fout complètement car ça fait longtemps que j’ai arrêté de compter.

En fait je l’ai fait. Ca c’est fait. J’ai passe 4 mois a traverser la Nouvelle Zélande a pieds. Depuis mon arrivee hier a Invercargill, je me suis surprit de parler de mon aventure non plus au present mais au passé.

Aller a pieds a Bluff pour 30km sous la pluie, ou même sous le soleil d’ailleurs ne sera aucunement du plaisir le long d’une autoroute, ce ne sera que désagréable et voire même dangereux. Je n’ai pas de fan club, pas de comité d’accueil qui m’y attend… tout juste un panneau jaune battu par les vents sous lequel il faudrait que je pose pour prouver que je l’ai fait.

Je n’ai rien a prouver. Je l’ai fait. Je n’ai rien a prouver a quiconque et surtout pas a moi-même. Je sais qui je suis et ce que j’ai fait. Je n’en ai que faire de cette photo que je ne sais combien de touriste on prit. Et si je ne suis pas sérieux, je suis tout du moins honnête, je n’irait pas a Bluff, ni en stop, ni en bus, juste pour un cliché.
J’ai bien assez d’images dans la tete, de ces rencontres, de ces paysages, j’ai aime cette aventure et je l’aime encore aujourd’hui. Ce ne fut qu’un plaisir et jamais un chemin de croix.

Je l’ai fait. J’ai fait ma traversée de la Nouvelle Zélande a pieds.

Donc oui, je vais faire ce qui va trouer le cul a plus d’un et qui va encore me faire passer pour le type etrange. Je n’irais pas a Bluff, je m’arrêterai ici a Invercargill. La chose importante n’est pas la fin (c’est pour ca que je n’ai jamais aime les fins), mais l’aventure qui m’a conduit jusqu’ici.

Donc oui, crions le a qui veut bien entendre.

J’ai traversé la Nouvelle Zélande a pieds, en solo et en autonomie, plus de 3000km sur le Te Araroa Trail pour 100 jours de marche

 

Je voudrais remercier toutes les personnes que j’ai rencontre et qui ont donne ce charme a cette aventure, toutes celles et ceux qui ont suivi ce périple et plus encore ceux qui m’ont soutenu depuis le début de ce projet. Merci a ceux qui entretiennent, maintiennent, promeuvent ce sentier, l’un des plus long du monde, et qui bossent encore dessus pour le rendre toujours plus accessible au plus grand nombre. Merci a tous les “trampeurs” passes, present et a venir d’arpenter ce chemin et de partir a l’aventure… de nous donner l’envie et le gout de l’aventure a notre tour…
Merci a moi, a mon corps, a mon coeur et surtout a mes jambes de m’avoir porte jusque la, pendant tout ce temps.

C’est la fin de cette histoire…

J’ai envie de dire… “Voila” et “Ciao”

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A moins que…
Ce ne soit pas encore tout a fait la fin de l’aventure. J’ai decider de ne pas prendre d’avion pour retourner dans l’ile du nord, pas plus que de bus d’ailleurs…. je vais retourner a Auckland pour mon avion le 11 mars uniquement…. en auto-stop et a pieds…. histoire d’ajouter a cette aventure qui se finit une seconde aventure encore pleine de rencontres a venir.
Et histoire de finir en beauté, il me reste la traversée du Tongariro, ca sera parfait. J’ai marche 99 jours ces 4 derniers mois… ca fera donc tout pile 100 jours… ca sera magnifique comme titre pour un bouquin

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: